mercredi 31 décembre 2014

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2014) - 30 -




Compo 93 (2014) Huile sur toile (30 x 40 cm)

Je l'intitule :

"Un escargot en errance"


Que cette nouvelle année vous apporte douceurs, joies et la santé bien sûr,

Avec l'espoir un peu utopique d'un monde meilleur.

Je vous embrasse

Fanfanchatblanc

dimanche 28 décembre 2014

Un peu de poésie dans un monde de brutes : Le Chant de la Mer


Aujourd'hui je suis allée avec l'un de mes petits fils voir un dessin animé d'une rare beauté.

"Le Chant de la Mer"



Me suis laissée emporter par la légende, les chants et les dessins délicats aux couleurs sublimes.

Courez-y vite ça vaut le déplacement.








Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube et visionner en format cinéma

lundi 22 décembre 2014

Une Pause... musicale bien sûr : Cecilia Bartoli


Cecilia Bartoli 



Cecilia Bartoli

née le 4 juin 1966 à Rome. Cantatrice mezzo-soprano l'une des plus connue dans le domaine de la musique classique.

Impressionnante étendue de sa tessiture, elle reste une interprète d'une rare intelligence.

Elle a contribué à la découverte de compositeurs oubliés ou négligés du répertoire classique.

Sa première passion fut le flamenco car  fascinée elle fut par la sensualité de cette danse. A l'âge de 16 ans elle met sa carrière de danseuse entre parenthèses pour ne se consacrer qu'au chant lyrique.

Avec passion elle s'approprie des chants baroques, ainsi que les oeuvres de Vivaldi, Hayden, Salieri, Haendel, Gluck, Rossini et Mozart.

Elle a su mettre sa voix en valeur et séduire son public par son enthousiasme et le charmer par sa virtuosité et le caractère envoûtant de sa voix.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES :

Son audace dans le choix de son répertoire
Et son talent
Vont vous emporter très très loin... laissez-vous aller...

Je l'aime
(un petit clin d'oeil à mon amie Justine)

Fanfanchatblanc




Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube


Pour moi l'une des meilleures interprètes du Pie Jesu du Requiem de Gabriel Fauré je l'ai choisie pour illustrer les peintures de Martha Susan Baker :


Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube


Je vous souhaite de passer de très bonnes fêtes de Noël. Les miennes seront bien sûr en famille, ici en Ile de France puis dans le Loir et Cher.





dimanche 21 décembre 2014

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2014) - 29 -




Compo 92 ((2014) Pastel sec et fusain (29,7 x 42 cm)

Dans la série "Les Consonnes en délire"

Je l'intitule :

"Les F fiers de leur nombreuse progéniture"

vendredi 19 décembre 2014

Les Femmes-Peintres que j'aime et dont on parle peu : Yvonne McKague Housser


Ma 189ème vidéo : 
Yvonne McKague Housser paintings


Yvonne McKague Housser (1898 – 1996) artiste canadienne associée au groupe des Sept. 

Elle a épousé Frederick Housser auteur d’un mouvement d’art canadien. Elle a étudié à l’Ontario College of Art de Toronto de 1915 à 1920 où elle a également enseigné pendant un an. 

Elle a ensuite étudié à Paris à l’Académie de la Grande Chaumière, l’Académie Colarossi et à l’Académie Ransom (1921 – 1922). Puis de retour au Canada elle a repris l’enseignement : professeur admiré et influent. 

En 1939 elle est allée à Taos au Nouveau-Mexique avec Isabel McLaughlin pour étudier la symétrie dynamique sous Emil Bisttram. Puis elle a étudié l’expressionnisme abstrait avec Hans Hofmann dans les années 1950 et a fait plusieurs voyages au Mexique et aux Antilles. 

Son travail a évolué vers l’expressionnisme abstrait et semi-abstrait. Elle a reçu l’Ordre du Canada en 1984. 


« Il faut être soi-même, mais en même temps comprendre ou essayer de comprendre le monde d’aujourd’hui dans toutes ses manifestations… L’artiste est et a toujours été en avance sur son temps » dira-t-elle. Fanfanchatblanc

Musique : Inconscient par Giuseppe Adamo de son album « Hall ». Merci à lui
Voici les liens qui mènent à lui :
Giuseppeadamo.zimbalam.com




Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube


mercredi 17 décembre 2014

Un peu de Musique : Sapho - Universelle (concert complet)





Sapho (Danielle Ebguy)

artiste franco-marocaine singulière et plurielle née le 10 janvier 1950 à Marrakech.

Elle chante en français, en arabe, en anglais, en espagnol et en hébreu. Elle a également publié plusieurs romans et recueils de poèmes.

Hervé Cristiani auteur de "Il est est libre Max" l'emmènera auditionner au Petit Conservatoire de Mireille.

Elle signera son premier album chez RCA en 1977, le balayeur du Rex.

Artiste à la forte personnalité, elle enregistre à Londres un album "Janis" dans lequel elle propose un rock alternatif et révolté. Puis il y aura "Le Paris stupide" en 1981, "Passage d'enfer" en 1982 et "Barbarie" en 1983, 3 opus où résonnent des dénonciations du racisme et du machisme.

Soutenant plusieurs causes elle a essayé de symboliser l'union entre juifs et arabes, Palestiniens et Israëliens avec son album "Orients" joué par un orchestre mixte de Nazareth.

En 1985 elle rendra hommage à la Diva Oum Kalsoum.

La pauvreté, les droits de l'Homme et des Femmes seront ses préoccupations.

En 2005 elle travaille à un spectacle de reprises de Léo Ferré avec un guitariste flamenco. J'ai eu le plaisir de découvrir sa prestation à l'Auditorium de Noisiel (77). Fabuleux, un défi qu'elle a relevé et réussi avec brio.

"Chanteuse du monde" je l'apprécie énormément car unique elle est.

Et surtout "rebelle de la première heure" elle m'inspire un grand respect.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES ET VOS MIRETTES :

Cette belle femme a toutes les audaces et les courages car elle mêle carrière artistique et défense des causes qu'elle pense justes.

Chapeau Madame !

Fanfanchatblanc








lundi 15 décembre 2014

Compositions personnelles (année 2014) - 30 -




Compo 91 (2014) Pastel sec sur papier velours gris

d'après une photo en noir et blanc de Vadim Skin trouvée sur le site MuseTouch Visual Art Magazine


dimanche 14 décembre 2014

La relève est assurée : une artiste en herbe -ma petite fille 21 mois-




Allyah-Léona ma petite fille de 21 mois réclame ses feutres plusieurs fois dans la journée pour dessiner sur le cahier que je lui ai apporté depuis septembre 2014. 

Elle oeuvre de la main droite et de la gauche sans exclusive. 

Ici elle porte la casquette de sa mamie qui lui donne un petit air gavroche-artiste.

Une joie de vivre en toute circonstance. Vous l'aurez compris je l'adore et me réjouis  de la voir si heureuse et si gaie.

La voilà également en action et fort concentrée : 





jeudi 11 décembre 2014

Synthèse de mes dessins en atelier de l'année 2010/2011 à l'année 2013/2014


J'ai renoncé à mes activités en atelier pour l'année 2014/2015

Voici la synthèse de mes quatre années d'apprentissage par ordre chronologique :


Sanguine d'après Léonard de Vinci "Woman face"


Aquarelle d'après Maurice Utrillo "Paris Auteuil"


Pastel sec : Scène médiévale auteur inconnu


Pastel sec d'après Dante Gabriel Rossetti


Pastel sec d'après Antonello de Messine


Pastel sec d'après Jorge Alvaro "The night out"


Pastel sec d'après George Frederic Watts


Pastel sec sur papier gris (auteur inconnu)


Pastel sec d'après Antonello de Messine


Crayon aquarelle d'après Sigmund Walter Hampel 
"The Allegory of the genius of Beethoven"


Copie de dessin au crayon (auteur inconnu)


Aquarelle (auteur inconnu)


Aquarelle d'après Van Dongen "Un intérieur pauvre"


Aquarelle d'après Antoine Galbet "Fantaisie"


Huile (auteur inconnu)


N.B. Je tiens à rassurer et à répondre aux interrogations de mes amis visiteurs :
J'ai renoncé à l'atelier car attendre une semaine pour continuer un dessin me frustrait en fait alors que chez moi je peux faire aboutir un projet au gré de mes inspirations.
Bien entendu je continue à peindre et à dessiner dans le petit atelier que je me suis fait profitant des travaux de peinture intervenus récemment dans mon appartement.
La pièce qui me sert d'atelier donne sur un balcon ensoleillé.. ce n'est que du bonheur.
Quand le besoin se fera sentir je retournerai peut-être en atelier pour découvrir d'autres techniques.
Mais en l'état je ne regrette pas ma décision.

Merci pour vos agréables commentaires.





dimanche 7 décembre 2014

Un peu de musique : Giovanni. Pierluigi. da Palestrina




Giovanni Pierluigi da Palestrina
(1525 ou 1526 - 1594)

choriste, organiste et compositeur italien de la Renaissance. Il fut aussi maître de chapelle à l'église Sainte-Marie-Majeure de Rome.

Le Pape Jules III en 1550 le nomma directeur de musique de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Il sera le premier compositeur italien à avoir composé en 1554 un livre de messes, la plupart des compositeurs de musique sacrée en Italie à cette époque venant des Pays-Bas de France ou d'Espagne.

Paul IV ayant exigé la démission de tous les chanteurs ayant été mariés ou ayant écrit des oeuvres profanes, il dut quitter le Vatican et prit la direction de la maîtrise de Saint-Jean de Latran pour 5 ans.

En 1571 il retourne à Saint-Pierre de Rome.

Il a été reconnu par tous les musiciens de son temps.

Victor Hugo le considéra comme le père de toute la musique chrétienne.

Vers 1588 il fonda à Rome la "Vertuosa Compagnia", première association pour la défense des intérêts professionnels de musiciens. Cette association est à l'origine de la "Congregazione di Santa Cecilia", qui donna naissance, au 19ème siècle, à l'"Academia di Santa Cecilia".

OUVREZ GRAND VOS OREILLES :

Son oeuvre est d'une rare beauté.

Fanfanchatblanc



Pour une meilleure lecture cocher sur YouTube

dimanche 30 novembre 2014

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2014) - 28 -





Compo 90 (2014) Huile sur papier (30,5 x 40,6 cm)


Dans la série "Les consonnes en délire"

Je l'intitule :

"L'irrésistible ascension des D"


mardi 25 novembre 2014

Compositions personnelles (année 2014) - 29 -




Compo 89 (2014) Pastel sec sur Papier Pastel Velours noir


Pour ce pastel je me suis inspirée d'une photo en noir et blanc de Kris Carlos trouvée sur MuseTouchVisuelArtMagazine

Je l'intitule :

"Offrande à la pluie"

dimanche 23 novembre 2014

Un peu de Musique : Camille



Camille

de son vrai nom Camille Dalmais est une chanteuse, auteure, compositrice et actrice française née le 10 mars 1978 à Paris.

Inventive, audacieuse, originale, quelqu'une au-dessus de la mêlée en ce monde formaté du show-bizz.

Je l'ai découverte à ses débuts à l'auditorium de Noisiel il y a plus de dix ans et je la kiffe grave tant elle continue à innover.

Une douce folie qui me parle.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES ET VOS MIRETTES :

Elle est géniale et unique






Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube
à 35.00 un gospel que j'aime beaucoup : With no Lord

lundi 17 novembre 2014

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2014) - 27 -




Compo 88 (2014) Huile sur papier (30,5 x 40,6 cm)


Dans la série "Les Consonnes en délire"

Je l'intitule :

"Les C en quête de podium"

samedi 15 novembre 2014

Un peu de Musique : Ludwig Van Beethoven


L'un de mes compositeurs préférés :

Ludwig van Beethoven (1770 - 1827)

Je n'ai donc pas pu résister lorsque j'ai découvert le tableau de Sigmund Walter Hampel intitulé "Allegory of the Genius of Beethoven",  j'en ai fait une copie réalisée au crayon aquarelle :


Copie au crayon aquarelle réalisée en 2012 à l'atelier auquel 
je participais depuis 2010 dans mon quartier


Exceptionnellement je n'ai pas fait de biographie de cet immense compositeur.

Je me contente de vous présenter un extrait du manuscrit connu plus tard sous le nom de "Testament d'Heiligenstad" dans lequel Beethoven écrit à ses frères un texte justifiant son attitude de repli :

“Ô vous ! hommes qui me tenez pour haineux, obstiné, ou qui me dites misanthrope, comme vous vous méprenez sur moi. Vous ignorez la cause secrète de ce qui vous semble ainsi, mon cœur et mon caractère inclinaient dès l’enfance au tendre sentiment de la bienveillance, même l’accomplissement de grandes actions, j’y ai toujours été disposé, mais considérez seulement que depuis six ans un état déplorable m’infeste, aggravé par des médecins insensés, et trompé d’année en année dans son espoir d’amélioration. Finalement condamné à la perspective d’un mal durable (dont la guérison peut durer des années ou même être tout à fait impossible), alors que j’étais né avec un tempérament fougueux, plein de vie, prédisposé même aux distractions offertes par la société, j’ai dû tôt m’isoler, mener ma vie dans la solitude, et si j’essayais bien parfois de mettre tout cela de côté, oh ! comme alors j’étais ramené durement à la triste expérience renouvelée de mon ouïe défaillante, et certes je ne pouvais me résigner à dire aux hommes : parlez plus fort, criez, car je suis sourd…”




Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube

lundi 10 novembre 2014

Compositions personnelles (année 2014) -28-



Compo 87 (2014) Pastel sec sur Pastel Card blanc (24 x 30 cm)

D'après une photo en noir et blanc de Zakofe Zak trouvée sur MusetouchVisualArtMagasine à propos de laquelle j'avais écrit quelques mots sur mon ex-blog OB :

Un peu d'esthétisme seulement !

Sans artifice, pas même une chevelure,
Généralement source d'esthétisme et d'enjolivure,
Elle offre aux regards indiscrets,
Dans une pose alanguie, mais élégante,
Une plastique sans failles
Aux contours d'une douceur tout en harmonie.

Des courbes suggestives complètent ce tableau éloquent
D'où émane une poésie d'un charme inégalé
Que des pétales de roses immaculés subliment.

Pureté de l'instant
Volupté de l'imaginaire

Fanfanchatblanc

jeudi 6 novembre 2014

Les Femmes Peintres que j'aime dont on parle peu : Dorothea Sharp


Ma 188ème vidéo :
Dorothea Sharp paintings



Dorothea Sharp 
(Dorothée de Sharp) (1874 – 1955) artiste peintre britannique. 

Elle a commencé à peindre sérieusement à l’âge de 21 ans à la mort d’un oncle qui lui a légué 100 £ lui permettant d’étudier à l’école d’art de CE Johnson à Richmond, Surrey, puis à l’école Regent Street Polytechnic à Londres.

 C’est à Paris qu’elle a développé sa formation artistique avec Castaluchio dont elle a dit qu’il lui avait tout appris. C’est toutefois l’œuvre de Claude Monet qui l’a profondément marquée au point d’influencer son style pour le reste de sa vie. 

Elle fut à l’avant-garde de l’art impressionniste British School et particulièrement connue pour ses sujets d’enfants en jeu dans le jardin ou sur la plage.

Mais elle a également peint des paysages et des natures mortes que j’aime particulièrement. 





Elle a exposé à la Royal Academy entre 1901 et 1904, ainsi qu’en province et à l’étranger. Elle fut élue à la Société royale des artistes britanniques en 1907 et à l’Institut royal des peintres à l’huile en 1922. Elle sera également Présidente de la Société des femmes artistes durant 4 ans. 

Elle a beaucoup voyagé en compagnie de l’artiste canadienne Helen McNicoll (à qui j’ai précédemment consacré une vidéo) visitant et peignant à St-Yves Angleterre, en Bretagne, à Grès-sur-Loing en France, et en Italie. Elle a voyagé et peint dans toute l’Europe avec son amie l’artiste Marcella Smith.
Une peinture-tendresse qui me parle. Fanfanchatblanc


Musique : Sergeï Rachmaninov (1873-1943) Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op.19 (Allegro mosso) Sonia Wieder-Atherton au violoncelle et Imogen Cooper au piano





Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube

dimanche 2 novembre 2014

Un peu de Musique : Ray Charles



Ray Charles (Ray Charles Robinson)
"The Genius" (1930 - 2004)

Aveugle à 7 ans, orphelin à 15 ans, il apprend la musique dans un institut en Floride et joue dans les rues.

A Los Angeles il rencontre et accompagne en tournée le musicien de blues Lowell Fulsion.

Il se produit ensuite à la Nouvelle-Orléans puis aux Texas.

Il imposera dans les années 1950 son propre style associant paroles profanes et musique issue du gospel.

Ce mélange de blues et de gospel fait de lui la première voix noire américaine appréciée par le public blanc.

Il a exploité judicieusement ses capacités vocales. Mais c'est surtout comme chanteur de blues qu'il est resté indépassable. 

Il a été récompensé de douze Grammy Awards et fut l'un des premiers à entrer au Rock'n Roll Hall of Fame en 1986. Il reçoit la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres cette même année et "Georgia on my mind" devient l'hymne officiel de l'Etat de Georgie en 1979.

Quelques années avant Ray Charles avait refusé de jouer en Georgie en raison de la loi de ségrégation de l'époque.

C'est bien plus tard que le gouvernement de Georgie lui présentera des excuses publiques.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES :

C'est unique et impérissable




lundi 27 octobre 2014

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2014) - 26 -





Compo 86 (2014) Huile sur papier (30,5 x 40,6 cm)

Dans la série

"Les Consonnes en délire"

Je l'intitule :

"Les B s'échappent du tableau noir et prennent couleurs"

samedi 25 octobre 2014

Un peu de Musique : Joseph Haydn







Joseph Haydn (en réalité Franz Joseph Haydn) (1732 - 1809)
Il n'utilisait jamais le prénom de Franz.

Compositeur autrichien, maître du classicisme, il fut d'abord un enfant à la voix miraculeuse de soprano qui entra comme choriste dans la maîtrise de la Cathédrale Saint-Etienne de Vienne, si bien qu'il faillit connaître le sort des castrats lors de ses études à la maîtrise.

En 1753  il fait la connaissance du grand Nicola Porpora compositeur renommé qui lui enseigne la composition et qui l'introduit dans les milieux aristocratiques et en particulier la riche maison Esterhazy en 1761.  Le Prince mélomane lui commande un nombre incroyable d'oeuvres.

Haydn se forme également en autodidacte. Il livrera symphonies, opéras, musique de chambre, sonates, quatuors... Il devient le compositeur le plus moderne de son temps.

En 1785 il rencontre Mozart au cours d'une séance de quatuors, Mozart tenant la partie d'alto et Haydn celle du premier violon. Mozart le vénère et l'appelle "papa Haydn". Une relation faite de sentiments d'estime et d'admiration réciproques s'en suivra.

Haydn sera profondément affligé par la mort prématurée de Mozart.

En 1792 de retour de Londres, il aura Beethoven comme élève, lequel bénéficiera des conseils éclairés du maître, même si plus tard leurs relations se sont dégradées.

En 1795 lorsque Haydn quitte définitivement l'Angleterre, il est considéré comme "le plus grand compositeur vivant". Il a expérimenté dans le domaine de la symphonie (structure en quatre mouvements). Il a abordé très tôt le quatuor à cordes (1757 - 1760).

Son style devient d'une âpreté dramatique et d'une impétuosité émotionnelle très fortes.

Lors de ses séjours londoniens Haydn a été impressionné par les oratorios de Haendel et a consacré ses deux dernières années à la composition de deux oratorios : "La Création" et "Les saisons" tout en continuant à innover dans les derniers quatuors et de composer un de ses rares concertos, cette fois pour trompette et d'écrire un hymne autrichien, le Gott, erhalte Franz der Kaiser.

Un précurseur de génie il fut.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES :

Un style inimitable, de l'ironie, de la fantaisie et de la profondeur.
"Entre noblesse et surprise"

Fanfanchatblanc



Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube

lundi 20 octobre 2014

Les Femmes Peintres que j'aime et dont on parle peu : Helen McNicoll Galloway

Ma 187ème vidéo :
Helen McNicoll Galloway paintings




Helen McNicoll Galloway (1879 – 1915) peintre canadienne impressionniste. 

Sourde à la suite d’une scarlatine, elle a très tôt développé des dons et notamment des dons artistiques. 

Elle a étudié à l’Art Association of Montreal avec William Brymner. 

De 1904  à 1906 elle a poursuivi ses études à la Slade School of Fine Art de Londres et à St Yves Cornwall où elle dessine et peint d’après nature. 

Ensuite elle a pris un studio en France, puis elle est retournée à Londres avec l’artiste britannique Dorothea Sharp, laquelle a peut-être joué un rôle dans son élection à la Royal Society où elle a exposé 11 tableaux. 

En 1914 elle a été élue membre associé de l’Académie royale des arts du Canada. Elle est morte prématurément à l’âge de 35 ans d’un diabète. 

Elle a situé son art dans le vécu de son monde féminin radieux dans des paysages ensoleillés. 













Fanfanchatblanc

Musique : Edward Elgar – Concerto pour violon et orchestre en si mineur, opus 61 (Cadenza) Yehudi Menuhin au violon – London Symphony Orchestra Direction : Edward Elgar




Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube