lundi 3 juin 2019

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2019) - 2 -



Compo 197 (2019) Pastel sec sur papier noir
(42 x 29,7 cm)

Dans la série :

"Fleurs en liberté"

Je l'intitule :

"La Prima"










jeudi 18 avril 2019

Compositions personnelles (année 2019) - 2 -



Compo 196 (2019) pastel sec et fusain sur papier blanc
(29,7 x 42 cm)

Je l'intitule :

"Silhouettes dans un parc"







vendredi 5 avril 2019

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2019) - 1 -



Compo 195 (2019) pastel sec sur papier noir
(42 x 29,7 cm)

Dans la série : 
"Fleurs en liberté"

Je l'intitule :

"Lys sur son trône"

Mille excuses à mes ami(e)s fidèles à mon blog d'être si peu présente sur la toile. Je vous visite le plus possible sans avoir toutefois le temps de poser quelques mots. Fanfan









dimanche 17 février 2019

Compositions personnelles (année 2019) - 1 -




Compo 194 (2019) pastel sec sur papier noir
(29,7 x 42 cm)

Je l'intitule :

"Dolorosa"

Un nouveau défi d'Almanito (dans mes favoris) interpréter la photo m'ayant inspiré des mots, objet d'un billet le 19 novembre 2018 intitulé "Promesse d'envol"
https://fanfanchatblanc.blogspot.com/search?updated-max=2018-11-26T21:04:00%2B01:00&max-results=2&start=4&by-date=false









dimanche 13 janvier 2019

Un peu de Musique : Emil Gilels



Emil Gilels (1916 - 1985)

pianiste soviétique né à Odessa en Ukraine.
Il commence les leçons de piano à l'âge de 5 ans à l'Ecole de musique d'Odessa.

Il donne son premier concert en public en mai 1929.
En 1932 il rencontre Arthur Rubinstein.
En 1935 il est admis au Conservatoire de Moscou pour y suivre l'enseignement de Heinrich Neuhaus tout en se produisant en public.

En 1946 il remporte le Prix Staline et effectue une tournée en Europe de l'Est.
En 1952 il est nommé professeur au Conservatoire de Moscou et en 1954 il est nommé : "Artiste du peuple de l'URSS".

C'est seulement en 1955 qu'il pourra jouer aux Etats-Unis. Il sera le premier artiste soviétique important à s'y produire en concert.

Il effectue ses débuts en Angleterre en 1959.

En 1962 il reçoit le Prix Lénine.

En 1981 il diminue le rythme de ses concerts après une crise cardiaque à Amsterdam.

Il décède le 14 octobre 1985 à Moscou.

Sa sensibilité, son esprit et son humour firent de lui le grand interprète de Beethoven. Brahms révéla sa chaleur alors que pour Schumann et Chopin, c'est son sens de la poésie qui prit le pas.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES :

Chastakovitch disait de lui :
"Il combine à la fois une grande liberté d'interprète et un respect absolu des intentions du compositeur".